Qui suis-je

Qui suis je ?

Qui suis-je ?

Je me prénomme Sébastien NICOLAS. Je suis psychologue clinicien et psychothérapeute depuis 1998.

J'exerce à Niort au sein de mon cabinet qui est situé au 71 rue de la gare (Tel 05-49-05-49-40) ainsi qu'au Centre Hospitalier de Niort, dans le service de médecine interne et des maladies infectieuses.

Passionné par mon métier j'ai à la fois une formation psychanalytique et une formation en Thérapies Cognitives et Comportementales.

Je propose des consultations en Français et en Anglais.

Je me suis d'abord formé à la psychanalyse auprès de professeurs de Paris VII et en effectuant une première tranche d'analyse personnelle auprès d'un analyste de l'Association Lacanienne Internationale, puis une seconde auprès d'un analyste du 4ème groupe et enfin auprès d'une analyste de la Société Française de Psychologie Analytique. En parallèle, j'ai suivi divers séminaires et formations et participé à des cartels. J'ai exercé pendant plus de 10 ans dans une approche purement psychanalytique.

Je me suis ensuite formé aux Thérapies Cognitives et Comportementales à la Faculté de médecine de Paris V (CMME-Hôpital Ste Anne) durant 3 ans. J'ai complété ma formation Initiale en TCC par de nombreux congrès et journées de formations ainsi que par une formation à la pratique de la supervision, me permettant de devenir superviseur certifié par l'Association Française de Thérapies Cognitives et Comportementales.

J'utilise les 2 approches en fonction de la problématique de mes patients. L'une n'étant pas opposée à l'autre mais au contraire complémentaire.

L'approche TCC permet de se débarrasser plus rapidement du ou des symptômes qui parfois empêche une vie sociale normale (phobie, toc, TAG). L'approche psychanalytique elle permet de faire un travail de fond sur soi, de partir à la découverte de ce que l'on est réellement.

Mes patients ont tous mon numéro de téléphone mobile et peuvent me joindre à tout moment y compris le week end en cas de problème. Il suffit de me laisser un message et je rappelle des que possible. En effet pour moi une thérapie est une alliance et il convient de ne pas laisser tomber le patient au moment où il en a le plus besoin...

 

image (42)

image (4)